UNE CAUSE DE L’ECHEC EN ETUDE … UN TEMOIGNAGE, UNE EXPERIENCE, UNE SOLUTION ?


UNE CAUSE DE L’ECHEC EN ETUDE …

UN TEMOIGNAGE, UNE EXPERIENCE, UNE SOLUTION ?

Une histoire simple, vécu par des milliers d’élèves, enseignants et le soir après le travail ou le week end… des parents qui veulent y croire encore …

Un élève prend un cours particulier de mathématiques en 2nde. Les leçons de la semaine viennent d’être ré-expliquées par l’enseignant.

Passons aux exercices d’entraînement. Sujet : les fonctions.

L’élève, de bonne volonté, lit la consigne présentée par l’enseignant. Silence.

L’enseignant : « que se passe-t-il ? » il a observé un regard rêveur chez son élève.

L’élève : « je ne sais pas, je suis crevé »

L’enseignant commence à poser des questions à l’élève sur sa journée … l’élève semble un peu plus attentif … L’enseignant lui demande de relire l’énoncé.

Quelques instant plus tard, l’élève se plaint : « j’ai l’impression d’être vidé, ne rien savoir, et en plus je n’arrive pas à être là … »

L’enseignant commence à poser des questions : « est ce que quelque chose te paraît pas clair ? »

Elève : « non … je n’y arriverai jamais, ces exercices, ces leçons … » L’enseignant observe que l’élève se met à bouger. Moins calme et plus stressé qu’au début de l’heure, à la limite de l’anxiété»

L’élève presque à bout de nerf : je suis nul . je n’y arriverai jamais et puis j’y comprends rien !

L’enseignant observe l’agitation croissante de son élève.

Il décide de vérifier quelque chose avec son élève et lui propose de lui poser des questions sur l’énoncé de la consigne :
1ère Phrase :

« On considère la fonction g qui transforme un nombre en son carré.

On note : g : x - > ou g (x) = x² »

L’enseignant : « Qu’est ce que veut dire « carré » ? »

L’élève prend alors la parole : « et puis d’abord « fonction » … fonction de quoi ? J’y comprends rien.

L’enseignant vient de comprendre. Depuis plusieurs minutes il parle du mot « fonction », l’élève n’a pas acquis le concept complet et exact de ce mot. Mot utilisé et entendu par l’élève, déjà en 3ème … Il ne maîtrise pas cette terminologie spécifique.

L’élève en quelque sorte est « collé de façon inconsciente » sur ce mot dont il n’a pas compris le concept exact. Comment de ce fait, appliquer cette consigne … qui ne lui parle pas ?

Des études ont prouvé qu’un mot pas compris crée comme un blanc (ou un vide) dans le mental humain et des réactions physiologiques. Comment sera-t-il possible à l’élève de faire son exercice s’il n’en comprend pas les mots ?

Un mot non compris (ou mal compris) peut se manifester de plusieurs manières : on pense connaître le mot, ou sa définition est confondue avec un autre mot, ou seule une partie de sa définition est connue de la personne, ou une terminologie spécifique (ici propre aux mathématiques), comme dans notre histoire.

L’enseignant explique de nouveau le mot, donne des exemples concrets à l’élève et lui demande de lui en citer.

L’élève s’exclame alors en comprenant: « c’est comme dans une machine à laver le linge ! On rentre du linge sale … la machine fait son travail (remplit sa fonction) et le linge ressort tout propre !!! »

Et l’élève pu résoudre sans difficulté son exercice …

Aussi, si vous voyiez un (ou des) élève(s) avec ces comportements … posez-vous cette question : Y aurait-il un ou des mots qui ne lui paraîtrait pas clairs, ou difficile ? Vous l’ aiderez grandement !

Expliquez lui que tout ce qu’il ressent (« être crevé ou lessivé, sensation de vide, sentiment de ne pas être là, anxiété, nervosité extrême etc. …) c’est peut-être un mot ou un symbole qui ne lui sont pas complètement compris … Et qu’il n’est pas nul pour autant !!!


News ::

contact sos prof
Du lundi au vendredi 9h - 20h

Le samedi 9h30 - 14h00
50% de déduction fiscale
Cours particuliers professionnel Paris - Ile-de-France